TomTom Runner 3 Cardio+Music : le test

June 28, 2017

Source: TomTom Runner 3 Cardio+Music : le test

Le runner est un consommateur comme un autre. C’est sans doute ce qu’ont dû se dire les responsables de chez TomTom en proposant cette « nouvelle » montre de course à pied, la bien nommée Runner 3 Cardio+Music (rien que ça).

 

Car, sous le soleil, il n’y a pas grand chose de nouveau : globalement, le modèle est à 95% l’exacte copie carbone de la Runner 2. Seules deux ou trois nouvelles options viennent faire leur apparition, ce qui ne justifiera en rien un nouvel achat pour les heureux possesseurs de la précédente version. Une déception, donc.

 

Cependant, et si vous ne possédez pas encore de montre pour vos entraînements, cette TomTom Runner 3 fera pourtant bien son travail. Voyons ensemble ce qu’elle propose en détails.

 

Une montre de gamme moyenne mais richement dotée

Cette version de la Runner 3 se veut exhaustive puisqu’elle propose non seulement le cardio au poignet, mais aussi la possibilité de stocker et écouter de la musique via un espace de stockage de 3GO. Un casque bluetooth de bonne facture est également fourni dans ce package.

 

La Runner 3 Cardio+Music permet au coureur de s’affranchir du téléphone portable (pour la musique), du casque filaire et de la ceinture pectorale pour la mesure de la fréquence cardiaque. Courir de manière libre, en somme, c’est ce qui fait la force de cette Runner 3.

 

Esthétiquement, on retrouve un copier/coller de la Runner 2 : seul le bracelet a très légèrement changé, sans pour autant venir révolutionner la donne. Je le trouve même pour le coup un poil moins facile à mettre que celui de la seconde version, mais je chipote.

 

L’écran, monochrome, conserve la bonne visibilité qui faisait la force de la Runner 2. Les menus sont quant à eux strictement identiques : les utilisateurs TomTom ne seront ainsi pas dépaysés, et les nouveaux venus s’y retrouveront très facilement.

 

Menus et fonctions de la Runner 3

La navigation sur la montre de TomTom se fait intégralement via le gros pavé multidirectionnel situé sous l’écran. En partant de l’écran principal (celui avec l’heure), on accède aux fonctionnalités suivantes :

  • Un clic à gauche : Fonction suivi d’activité. Vous y retrouvez (en navigant vers le haut et le bas) le nombre de pas réalisés dans la journée, le nombre de calories dépensées, le nombre de kilomètres réalisés, la durée totale de l’activité, ainsi que le nombre d’heures de sommeil. Un autre clic à gauche vous permettra d’accéder aux même métriques, mais cette fois sur la semaine.

Difficile de mesurer la fiabilité des données affichées, mais on fera confiance à TomTom sur ce point.

  • Un clic en haut : Synchronisation avec le casque bluetooth mis à votre disposition, puis accès à la playlist musicale.

  • Un clic vers le bas : Accès aux différents réglages de la montre. Vous pourrez avoir accès aux informations globales du modèle (batterie, mémoire, version), alarme, réglage de l’heure (format 12 ou 24h), options de suivi (pas, calories, kilomètres, …), playlist, profil, … Les options de réglages sont complètes et vous permettront de personnaliser la montre à votre guise, selon vos propres critères personnels.

  • Un clic à droite : accès aux différents modes d’entraînement. Il y en a 7 (+ 1 chrono) : course à pied, vélo, natation, tapis, gym, intérieur, freestyle.

 

Le mode « Course » en détails

La Runner 3 de TomTom vous propose différents modes d’entraînement en fonction des objectifs visés.

 

Vous pourrez choisir de courir librement, et ainsi seulement suivre vos performances habituelles, mais aussi vous fixer un objectif (de distance, temps ou de calories à dépenser), fractionner votre course, se concentrer sur un nombre de tour à effectuer (réglable selon la distance parcourue, le temps écoulé, ou de manière manuelle), déterminer des zones de fréquence cardiaque, et accéder à vos 10 dernières courses personnelles.

 

Une fois votre objectif déterminé, il ne vous restera plus qu’à revenir sur l’écran principal du mode course afin de débuter votre entraînement…mais seulement si le satellite est capté suffisamment rapidement ! Il s’agit en effet d’un problème que je rencontrais déjà sur ma Runner 2 : la montre est parfois assez longue à être localisée, ce qui est vraiment handicapant lorsqu’on attend jusqu’à de longues minutes dans le froid ou sous la pluie.

 

Une fois la course (enfin) lancée, on retrouve les métriques qu’on a l’habitude de suivre sur les montres de ce type : distance parcourue, temps écoulé depuis le début de la course, fréquence cardiaque, rythme moyen, … Le tout est bien évidemment paramétrable, et vous pourrez choisir quelle donnée principale vous souhaitez afficher.

 

Please reload

Posts à l'affiche
RSS Feed

Bonjour à tous,

Voici les podiums d'Octobre ! 

Ça commence le 07 sur le Tour du bouchon qui s'est déroulée à Troyes,  Jérome no...

Podiums d' Octobre

November 11, 2018

1/10
Please reload

Posts Récents

November 11, 2018

October 3, 2018

Please reload

Archives