Montre Polar M600 : le test

October 17, 2016

Source: http://www.globe-runners.fr/montre-gps-polar-m600-test-avis/

Polar sort du bois en proposant une nouvelle montre GPS sur un marché à l’offre déjà pléthorique. Plus qu’une simple montre de running, la Polar M600 se présente comme une montre de sport connectée aux multiples fonctionnalités. Si la promesse est alléchante, voyons sans plus attendre ce qu’il en ressort après plusieurs semaines de test.

 

 Avant de débuter, il faut savoir que la Polar M600 embarque un logiciel Android Wear, ce qui lui confère une multitude de fonctionnalités, pourvu qu’elle soit connectée à un Smartphone équipé du même OS. Pour les fans de la marque à la pomme, il sera bien plus difficile de tirer la quintessence de cette M600. L’ajout d’applications et certaines fonctionnalités ne sont tout bonnement pas disponibles pour les coureurs équipés d’un Iphone. Un choix semble-t-il assumé mais qui pourrait déjà refroidir les Apple addicts de sauter le pas.

 

Premières impressions

 Au premier abord, ce n’est pas franchement le coup de foudre. L’écran de la M600 (amovible) est intégré dans un large bracelet en silicone qui s’avère finalement assez agréable à porter au quotidien.

 

Après les configurations d’usage, place à la navigation et à la découverte de l’environnement Android Wear. La montre étant connectée à un Iphone, le tour est vite fait. Impossible d’ajouter des applications, d’importer de la musique (la montre dispose pourtant d’un espace de stockage dédié de 4go), ou d’envoyer des messages depuis la montre.

 

On se retrouve donc avec une montre GPS connectée finalement assez classique de par les limitations imposées par la compatibilité minimale qui existe aujourd’hui entre Android et IOS.

 

L’écran tactile répond bien aux différentes sollicitations, sauf quand il est mouillé. Sous la douche, il convient donc de le verrouiller, au risque de le voir s’affoler tout seul. Sinon, la navigation est assez fluide et intuitive.

 

La montre dispose de 2 boutons physiques, un latéral pour activer/désactiver l’écran, accéder aux applis, allumer/éteindre la montre et un bouton central (situé sous l’écran) pour accéder rapidement à l’application Polar et démarrer une activité sportive.

 

Le test terrain de la Polar M600

Au regard des limitations concernant la connectivité de la Polar M600, intéressons-nous donc à l’aspect sportif de la montre. Démarrer un entrainement est assez simple, il suffit d’appuyer 2 fois sur le bouton central et de choisir un profil d’activité (course à pied, musculation, cyclisme,…). L’acquisition des satellites ne prend que quelques secondes.

 

Un simple balayage de l’écran de gauche à droite permet de mettre une activité en pause ou la stopper. Facile oui, même si avec la sueur et les doigts mouillés, ça se complique sérieusement.

Les écrans de données pour chaque sport sont modifiables via l’interface web de Polar Flow. On regrette l’absence de la fonction « tour manuel » bien connue des coureurs, qui permet de mesurer des intervalles, la M600 disposant seulement d’un mode « tour automatique » configurable.

 

Autre information manquante et pourtant essentielle pour de nombreux sportifs, que ce soit à vélo ou en course à pied, impossible ici d’afficher les données en rapport avec l’altitude que ce soit pendant l’effort, ou bien a posteriori dans Polar Flow. En synchronisant la montre avec une application tierce comme Strava, on comprend vite pourquoi tant les données enregistrées par la montre sont incohérentes. Préparez-vous pour un footing en mode spéléo, à 400 mètres sous le niveau de la mer…

 

La précision de la trace GPS quant à elle se situe dans la moyenne, pas de différences notables par rapport à la concurrence, que ce soit avec Garmin ou Suunto. La mesure de la fréquence cardiaque au poignet parait aussi assez cohérente dans l’ensemble, même si en y regardant de plus près, on constate toujours des temps de latence et quelques ratés, comme c’est le cas d’ailleurs pour l’ensemble des modèles disposant de cette technologie.

 

Niveau autonomie, la montre tient environ 6 heures en mode GPS et doit être rechargée quotidiennement quand elle est connectée à un Iphone. Une limitation qui restreint tout de même l’usage sportif de cette M600.

 

Enfin, une bonne note pour l’application Polar Flow qui permet d’avoir une vue d’ensemble des activités de la journée, ainsi qu’une analyse du sommeil, le tout de manière claire et lisible d’un seul coup d’œil.

 

Bilan du test Polar M600

La Polar M600 s’adresse avant tout aux possesseurs d’un Smartphone Android à la recherche d’une montre connectée qui puisse les accompagner dans leur pratique sportive. Quelques regrets, et pas des moindres, le manque d’autonomie, les errances du capteur cardiaque et l’absence d’une fonction lap manuelle… Pour les coureurs les plus exigeants, ces manquements seront très certainement rédhibitoires, alors que les technophiles sportifs occasionnels y trouveront surement leur compte.

 

Please reload

Posts à l'affiche
RSS Feed

Bonjour à tous,

Voici les podiums d'Octobre ! 

Ça commence le 07 sur le Tour du bouchon qui s'est déroulée à Troyes,  Jérome no...

Podiums d' Octobre

November 11, 2018

1/10
Please reload

Posts Récents

November 11, 2018

October 3, 2018

Please reload

Archives